Chtites raideuses

Faisons de nos rêves, notre raid 2013

Lezennes : au Raid Amazones, Laurence, Estelle et Valérie s’attendent «à tout» et en frémissent de joie

le 17/11/2013

Capture d’écran 2013-11-17 à 16.39.41

 

Se tenir tranquille. Pas évident pour Valérie Marquis, Estelle Henry et Laurence Lorthios, tant elles trépignent de monter dans l’avion pour la Malaisie. Pourtant, en ces dernières heures avant le grand départ, l’équipe numéro 62 du Raid Amazones doit s’octroyer un peu de repos au terme d’une préparation musclée. Alors on respire et on se détend…

Leur dernière sortie en équipe, c’était pour la course des Terrils, à Raismes. Seize kilomètres à avaler, en grimpant à plusieurs reprises les sommets du bassin minier, une ultime formalité pour la route. Deux heures d’effort leur ont permis de terminer «ensemble» avant, enfin, de mettre leurs organismes au repos. Entre la crise de sciatique de Valérie, les tendinites de Laurence et Estelle qui bénit encore son osthéo de lui avoir remis tout le corps en place, il était temps d’appuyer sur le bouton pause!

Voilà presqu’un an que ces trois salariées du groupe Adéo ont commencé leur préparation. Au départ, il y a Laurence la sportive, toujours adepte de nouveaux défis, qui rêvait de ce Raid depuis plusieurs années. Elle a réussi à convaincre Valérie, cycliste confirmée, qui a embarqué Estelle, la cadette hyper motivée, dans l’aventure. Budget: un peu plus de 13 000€. Entre la course aux sponsors et les entraînements, elles n’ont pas ménagé leurs efforts pour s’offrir cette première grande expérience au bout du monde. Le dernier reste peut-être de faire rentrer tout leur équipement dans un sac de 15 kilos maximum. Sacré challenge…

Mardi, les trois néo-Amazones s’envoleront pour la Malaisie, où le raid commencera jeudi. Au menu, du canoë le premier jour, du VTT le deuxième, un teck pour continuer, puis de nouveau une épreuve de canoë, un biathlon et… une surprise le sixième et dernier jour. «On s’attend à tout, avoue Valérie. Ça peut être de la plongée, une traversée sur un pont de singe…» Ou du tir à l’arc. La doyenne de l’équipe a donc pris un bain de jouvence ces derniers jours en profitant d’un entraînement particulier au club de Bondues. «J’étais dans le groupe des 7-8 ans, rigole-t-elle. Je me suis aperçue que je suis gauchère mais que mon oeil directeur est le droit. Je tire donc les deux yeux ouverts. Mon professeur m’a dit que certaines filles, aux JO de Londres l’an dernier, faisaient pareil. J’ai peut-être une âme de future championne!

Valérie n’aurait rien contre une vocation tardive, mais plus que le challenge sportif, c’est surtout le côté humain qui passionne les trois candidates lezennoises. «Nous avons toutes une âme d’aventurière, on verra donc sur place de quoi nous sommes réellement capables. Nous allons aussi apprendre à nous découvrir autrement, c’est une super expérience à vivre à trois, nous pourrons être fières d’avoir relevé le défi ensemble. Cette confiance, à l’arrivée, nous permettra d’avancer par la suite dans la vie de tous les jours.» Et de recommencer? «Pas tout de suite!»

http://videos.lavoixdunord.fr/video/a2d9fd95200s.html

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :